Article CFNEWS du 03/02/2022 : Devenu le leader mondial des polyphénols avec l’acquisition de B Natural l’été dernier, l’occitan soutenu par ArchiMed depuis 2016 est valorisé plus de 20 fois l’Ebitda par le conglomérat britannique Associated British Foods.

Petit mais costaud. En quelques années, Fytexia, concepteur et fabricant de nutriments actifs pour les produits de santé et les compléments alimentaires est devenu le leader mondial des polyphénols sous l’impulsion d’ArchiMed, arrivé à son capital en 2016 aux côtés de Irdi Soridec et Sofilaro. L’occitan qui a pris le contrôle de l’italien B Natural l’été dernier (lire ci-dessous)  se targue aujourd’hui d’une croissance annuelle moyenne de l’ordre de 30 %. Et réaliserait entre 15 et 20 M€ de chiffre d’affaires avec ses produits naturels dont les bienfaits sont toujours scientifiquement documentés. A l’issue d’un process structuré orchestré par Potomac Transactions entre septembre et décembre dernier et qui mettait en concurrence des industriels venus d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe ainsi que des fonds nationaux et européens, Fytexia passe sous le contrôle de la branche Ingrédients (ABFI) du conglomérat britannique Associated British Food. Selon nos informations, ce dernier valoriserait le petit groupe d’une cinquantaine de personnes plus de 20 fois l’Ebitda, lequel s’élèverait à 6-7 M€.

Accélérateur de croissance

« Fytexia se distingue avec des ingrédients actifs objectivés par des études cliniques, ce qui est assez novateur dans le domaine de la nutraceutique », souligne Sébastien Drouot, partner chez Potomac Transactions. Un argument déterminant pour ArchiMed qui s’est fait fort de renforcer Fytexia, expert en polyphénols issus de la végétation méditerranéenne, en le rapprochant de B Natural, un extracteur et préparateur de propolis, source prisée de polyphénols. « Ensemble, Ils ont une expertise incomparable sur ce marché de niche très attirant du fait de son potentiel à long terme », estime Denis Ribon, associété fondateur de ArchiMed qui retourne 4,5 fois la mise aux souscripteurs de son fonds Med I. Comme il l’avait déjà fait pour HIS (revendu à Doehler), l’investisseur avait également piloté l’arrivée à la tête de Fytexia d’une nouvelle équipe de management emmenée par un ancien de Naturex, Matthieu Arguillère. « Nous sommes des accélérateurs de croissance par ces managers que nous amenons et par les énergies que nous libérons » croit savoir Denis Ribon qui, pour rappel, vient de lever MedIII, son dernier fonds small cap de 650 M€ (qui aurait été sur-souscrit à hauteur du double). Pour assurer le relais du fonds midcap MedPlatform I closé en 2020 à 1Md€, la collecte de MedPlatform II devrait commencer cette année.